Cet article date de plus de dix ans.

Le Japon arrête (provisoirement?) son dernier réacteur nucléaire

Après l'accident de Fukushima,53 des 54 réacteurs nucléaires japonais avaient été mis à l'arrêt. Le 54e, le réacteur n°3 de la centrale de Tomari à Hokkaido, doit arrêter sa production dimanche matin. Le processus a commencé ce matin. Une situation qui pourrait se terminer par la fin du nucléaire au Japon.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La  dernière fois que le Japon  a vécu sans énergie nucléaire remonte au début du mois de mai 1970 et cet épisode avait duré cinq jours indique  la Fédération des compagnies d'électricité. A l'époque, les deux réacteurs existants avaient été fermés pour maintenance.

  Les producteurs d'énergie craignent que ces arrêts prolongés  n'aboutissent à la fin du nucléaire au Japon.   "Est-ce que cela peut entraîner la fin de l'énergie nucléaire? C'est possible ", juge Andrew DeWit, professeur à l'université Rikkyo de Tokyo. Et il explique: *"Une fois que l'été se sera passé sans énergie nucléaire, comment feront-ils pour relancer les réacteurs ? Ils en sont conscients, c'est pour cela qu'ils feront tout leur possible, mais je ne sais pas de quelle

manière."*

D'après un sondage publié par l'agence Kyodo, environ 60% des personnes interrogées sont hostiles à la remise en état de marche de deux réacteurs nucléaires à la centrale d'Ohi (360 km au sud-ouest de Tokyo).

Et le fait que l'électricité au Japon soit aussi la plus chère au monde ne semble pas les avoir convaincus.

 

 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.