Cet article date de plus d'onze ans.

Le Japon arrête (provisoirement?) son dernier réacteur nucléaire

Après l'accident de Fukushima,53 des 54 réacteurs nucléaires japonais avaient été mis à l'arrêt. Le 54e, le réacteur n°3 de la centrale de Tomari à Hokkaido, doit arrêter sa production dimanche matin. Le processus a commencé ce matin. Une situation qui pourrait se terminer par la fin du nucléaire au Japon.
Article rédigé par Sylvie Johnsson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Franceinfo (Franceinfo)

La  dernière fois que le Japon  a vécu sans énergie nucléaire remonte au début du mois de mai 1970 et cet épisode avait duré cinq jours indique  la Fédération des compagnies d'électricité. A l'époque, les deux réacteurs existants avaient été fermés pour maintenance.

  Les producteurs d'énergie craignent que ces arrêts prolongés  n'aboutissent à la fin du nucléaire au Japon.   "Est-ce que cela peut entraîner la fin de l'énergie nucléaire? C'est possible ", juge Andrew DeWit, professeur à l'université Rikkyo de Tokyo. Et il explique: *"Une fois que l'été se sera passé sans énergie nucléaire, comment feront-ils pour relancer les réacteurs ? Ils en sont conscients, c'est pour cela qu'ils feront tout leur possible, mais je ne sais pas de quelle

manière."*

D'après un sondage publié par l'agence Kyodo, environ 60% des personnes interrogées sont hostiles à la remise en état de marche de deux réacteurs nucléaires à la centrale d'Ohi (360 km au sud-ouest de Tokyo).

Et le fait que l'électricité au Japon soit aussi la plus chère au monde ne semble pas les avoir convaincus.

 

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.