Cet article date de plus de dix ans.

Le gouvernement koweïtien démissionne

Le gouvernement koweïtien a présenté sa démission. Le Premier ministre, Nasser al Mohammad al Sabah, neveu de l'émir, est soupçonné de corruption et doit faire face à des manifestations depuis mars.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le gouvernement koweïtien a présenté sa démission à l'émir Sabah al Ahmad al Sabah, qui dirige le pays. Il était depuis mars sous la pression de la rue, qui réclamait le départ du Premier ministre Nasser al Mohammad al Sabah, un neveu de l'émir, accusé de corruption.

Le Parlement avait été brièvement envahi par quelques dizaines de manifestants le 16 novembre dernier et deux députés avaient tenté d'interpeller le Premier ministre sur une affaire de détournement de fonds présumé. En mars dernier le gouvernement avait déjà démissionné pour éviter que trois ministres, membres de la famille de l'émir, ne soient interrogés par les parlementaires.

Pour l'instant, il n'est pas encore question de dissoudre l'Assemblée, où les parlementaires ne sont pas membres de partis politiques - interdits dans le pays - mais ne représentent qu'eux-mêmes et s'allient au gré des circonstances.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.