Le fondateur de l'antivirus McAfee recherché pour meurtre

Curieux personnage que le fondateur et ex-patron de cette société de sécurité informatique : John McAfee est soupçonné d'être impliqué dans l'assassinat d'un autre Américain à Bélize, en Amérique centrale. Mais l'homme se cache. Ou presque.

(Autre)

Ça fait 18 ans que John McAfee a vendu sa société éponyme. Mais l'homme reste une figure de l'histoire de l'informatique, un pionnier passé par la Nasa et Xerox, avant de créer les antivirus McAfee mondialement connus qu'il a cédés en 1994. Il y a quatre ans, l'homme s'est installé à Bélize, petit état paradisiaque d'Amérique centrale, où il a créé plusieurs entreprises, dont une pharmaceutique, raconte 01net, et où il est désormais, à 67 ans, officiellement recherché par la police locale pour "homicide". 

De quoi l'accuse-t-on ? D'être l'auteur présumé du meurtre de son voisin à Ambergris Caye, l'une des îles au large de Bélize. Gregory Faull, lui aussi américain, a été retrouvé mort dimanche à son domicile, victime d'une balle dans la tête. Pas de trace d'effraction, mais un ordinateur portable et un téléphone cellulaire auraient disparu, selon la police. Selon le site Gizmodo surtout, un différend opposait les deux hommes. Différend tel que la victime aurait déposé plainte la semaine dernière.

Caché dans le sable, sous un carton

Mais la suite semble encore plus rocambolesque. Forte de ses informations, la police vient questionner John McAfee dimanche soir dans sa résidence, mais ne l'y trouve pas. Celui-ci déclare pourtant dès le lendemain dans une surréaliste interview au magazine Wired , s'être caché sur sa propriété, le corps enfui dans le sable, la tête sous un carton : "C'était très inconfortable , témoigne-t-il, mais ils m'auraient tué s'ils m'avaient trouvé ". Ils ? Le pionnier de l'informatique se dit, dans Wired , convaincu que les tueurs de son voisin se sont trompés de cible et qu'ils sont désormais à sa recherche. Pourquoi alors ne pas s'en ouvrir à la police ?  "Sous aucun prétexte je n'irai parler de mon plein gré à la police de ce pays , affirme-t-il. Ils essayent de m'avoir depuis des mois ". 

John McAfee déjà placé en garde à vue il y a quelques mois

Paranoïa ? Ce n'est pas la première fois que John McAfee s'oppose à la police de Bélize, et la met en accusation. Il y a quelques mois, son domicile avait été perquisitionné et l'Américain placé en garde à vue. Officiellement, on le soupçonnait de détenir de la drogue et des armes. Mais, lui avait affirmé qu'on l'avait arrêté parce qu'il refusait de faire une donation à un politicien local. 

Un bien curieux personnage donc, qui a fait l'objet début novembre d'un long portrait de Jeff Wise dans Gizmodo intitulé "Secrets, combines et armes à feux : dans le coeur sombre de McAfee " !