Le couvre-feu a été levé à Baltimore

Plus d'une semaine après les manifestations contre les brutalités policières ayant suivi la mort d'un jeune Noir, la maire de Baltimore a annoncé dimanche la levée du couvre-feu instauré dans la ville depuis lundi. la Garde nationale a également commencé à se retirer de Baltimore.

(La ville est mobilisée depuis la mort de Freddie Gray le 19 avril, après une interpellation qualifiée ensuite d'injustifiée par la justice. Vendredi, des poursuites pénales contre six policiers, trois Blancs et trois Noirs, ont été annoncées © Maxppp)

La levée du couvre-feu était devenue la revendication la plus urgente des manifestants. Ces dernières nuits, ils étaient d'ailleurs plusieurs dizaines à braver l'interdiction, acte de désobéissance civique, devant l'Hôtel de ville de Baltimore, et ils avaient été arrêtés par la police. La CLU, association des défense des libertés, évoquait de son côté une mesure d'exception qui n'était plus justifiée. 

 La maire de Baltimore voulait attendre la manifestation de samedi. Elle avait dès le début évoqué l'échéance de cette fin de semaine pour prendre une telle décision. La levée du couvre-feu satisfait également les commerçants d'une ville de la taille de Marseille où les restaurants du quartier touristique du port n'ouvrent que le midi depuis une semaine et où les magasins sont désertés. Les pertes sont évaluées à plusieurs millions de dollars.  La liberté de circulation est rétablie par conséquent et le gouverneur du Maryland a parallèlement  annoncé dimanche que la Garde nationale, dépêchée à Baltimore après des émeutes, avait "commencé à se retirer" de la ville. "Nous avons commencé à retirer la Garde nationale, les camions s'en vont ce matin ", a indiqué Larry Hogan, précisant qu'il faudrait au moins deux jours avant que tout le monde s'en aille. 

 ►►► A LIRE AUSSI | Baltimore : six policiers poursuivis pour la mort de Freddie Gray