Cet article date de plus de douze ans.

Le chef islamiste Noordin Top aurait été tué

L'homme le plus recherché d'Indonésie, suspecté de plusieurs attentats, aurait été tué samedi, selon une chaîne locale
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Noordin Mohammed Top (© France 2)
L'homme le plus recherché d'Indonésie, suspecté de plusieurs attentats, aurait été tué samedi, selon une chaîne localeL'homme le plus recherché d'Indonésie, suspecté de plusieurs attentats, aurait été tué samedi, selon une chaîne locale

Noordin Top est suspecté d'être le cerveau du double attentat meurtrier de Jakarta en juillet.

Il aurait péri lors d'un assaut de la police dans le centre de l'île de Java, selon la chaîne Metro TV. La police n'a pas confirmé sa mort. Au moins 3 personnes sont mortes dans l'assaut de la modeste maison, dans le village de Beji, région rurale de Java.

La police "doit attendre les résultats des tests ADN" pour donner l'identité des victimes, a indiqué le chef national de la police indonésienne, Bambang Hendarso Danuri. Le président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono, qui n'a pas évoqué Noordin Top, a remercié la police "pour son brillant travail".

Plus tôt samedi, la police avait également mené un raid à Jakarta et tué deux kamikazes présumés qui, selon un de leurs complices, planifiaient un attentat-suicide contre une maison du président indonésien, selon le chef de la police.

L'un des hommes les plus traqués d'Asie


Noordin Mohammed Top, 40 ans, de nationalité malaisienne, s'était autoproclamé chef de "Al-Qaïda dans l'archipel malaisien". Il a été tué, selon la chaîne de télévision Metro TV, lors d'un assaut de la police contre l'une de ses planques, dans le centre de l'île de Java, à l'issue d'un siège de 17 heures.

Cet ancien comptable est suspecté d'être le cerveau du double attentat ayant visé deux hôtels de luxe de Jakarta le 17 juillet (7 morts) et qui porte sa marque. Un groupe se présentant sous le nom de "al-Qaïda Indonésie" avait revendiqué fin juillet sur un blog supposé rédigé par Noordin, le double attentat de Jakarta. La police n'a pas pu confirmer l'authenticité du message.

On le soupçonnait déjà d'être l'un des principaux organisateurs des attentats meurtriers perpétrés par la Jemaah Islamiyah (JI) au début de la décennie, dont ceux de Bali (202 morts en 2002) et de l'hôtel Marriott de Jakarta (12 morts en 2003).

Recevant un soutien financier du réseau al-Qaïda et embrassant les mêmes thèses de la "guerre sainte" contre les Etats-Unis et ses alliés, il était également soupçonné d'avoir organisé l'attentat qui avait visé en 2004 l'ambassade d'Australie à Jakarta, faisant 10 morts. Sa capacité à passer à travers les mailles du filet tendu depuis 6 ans par la police, grâce à un réseau de sympathisants islamistes et à ses liens familiaux, avait jeté une ombre sur la réelle capacité de l'Indonésie à mettre à mal la frange radicale des islamistes.

Si des centaines d'activistes ou sympathisants ont été arrêtés, certains leaders des mouvements islamistes clandestins, comme Noordin Top, restaient introuvables jusque-là.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.