Cet article date de plus d'onze ans.

Le chef de l'Etat du Malawi, Bingu wa Mutharika, a pris la tête de l'Union Africaine (UA) dimanche

Les dirigeants du continent noir, au premier jour de leur 14e sommet à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie, n'ont pas reconduit le colonel Mouammar Kadhafi comme président de l'organisation panafricaine.Le N°1 libyen a échoué dans ses tentatives pour rester un an de plus à la présidence de l'Union africaine, qui regroupe 53 pays.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le N°1 libyen et encore président de l'UA, Mouammar Kadhafi, à son arrivée à Addis Abeba en Ethiopie, le 31/01/2010. (AFP/SIMON MAINA)

Les dirigeants du continent noir, au premier jour de leur 14e sommet à Addis-Abeba, capitale de l'Ethiopie, n'ont pas reconduit le colonel Mouammar Kadhafi comme président de l'organisation panafricaine.

Le N°1 libyen a échoué dans ses tentatives pour rester un an de plus à la présidence de l'Union africaine, qui regroupe 53 pays.

Dans son discours de fin de mandat, Mouammar Kadhafi a exhorté une nouvelle fois les dirigeants africains à lancer un processus d'unification politique à travers leur continent: "L'Union européenne devient un seul et unique pays et nous n'en avons pas conscience", a-t-il dit. "Nous devons nous unir et rester unis. Unissons-nous dès aujourd'hui!" Il estime que c'est le seul moyen pour l'Afrique de peser dans les grandes décisions du monde.

Former un gouvernement panafricain est l'objectif inscrit dans la charte fondatrice de l'UA et Kadhafi comme le président sénégalais Abdoulaye Wade sont en faveur de ce projet. Cependant, d'autres pays, comme l'Afrique du Sud et l'Ethiopie, le jugent utopique et attentatoire aux souverainetés nationales.

Le président du Malawi a souhaité porter la priorité sur la lutte contre la famine lors de son année de présidence: "L'Afrique n'est pas un continent pauvre mais le peuple africain est pauvre. Si l'on parvenait, au niveau africain, à offrir la sécurité alimentaire, on pourrait faire face au problème", a dit Bingu wa Mutharika, dont le pays a bénéficié de meilleures récoltes ces dernières années grâce à l'amélioration des moyens des cultivateurs.

Des questions diplomatiques seront également au menu de l'UA en 2010. Les chefs d'Etat africains sont tous d'accord pour soutenir les gouvernements de transition en Somalie, en Guinée et au Soudan, et pour prendre des mesures à l'encontre des responsables malgaches qui ignorent le compromis élaboré par l'UA.

Le secrétaire général de l'Onu a également souligné le problème persistant du Darfour, qui continue à faire des millions de réfugiés: "Au Soudan, il faut faire vite. Les élections sont dans trois mois. Les deux référendums pour définir ce que sera le Soudan sont dans moins d'un an, a dit Ban Ki-Moon. Il a annoncé nomination prochaine de la commissaire européenne sortante Margot Wallström au poste d'envoyée spéciale pour les violences faites aux femmes et aux enfants dans les conflits. "Je suis horrifié et révolté par le recours au viol comme arme de guerre", a-t-il déclaré lors de son discours prononcé à l'ouverture du 14e sommet de l'Union africaine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.