Cet article date de plus de dix ans.

L’armée décrète un nouveau couvre-feu au Caire

L’armée égyptienne, au pouvoir dans le pays, a décrété un nouveau couvre-feu pour la nuit de samedi à dimanche. À la suite de rassemblements opposant manifestants hostiles à l’armée et militaires, plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées. Ces manifestations interviennent à moins de trois semaines de la présidentielle.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le climat est lourd au Caire alors que l’élection
présidentielle est prévue à la fin du mois. Vendredi, l’armée égyptienne a arrêté
320 personnes à l’issue de manifestations qui ont fait un mort chez les
militaires. Une moitié d’entre elle a été placée en détention pour 15 jours par
le parquet militaire.

Après les violences d’hier, le calme semblait être revenu au
Caire dans le quartier du ministère de la Défense. Des blindés et des soldats
restaient toutefois déployés pour dissuader tout rassemblement. L’armée a par
ailleurs réactivé le couvre-feu pour une deuxième nuit consécutive dans le
secteur.

Les manifestants protestaient contre le pouvoir militaire en
place depuis la chute du régime Hosni Moubarak en février 2011. Ils accusent
les nouveaux dirigeants de vouloir manipuler l’élection présidentielle dont le
premier tout est prévu les 23 et 24 mai.

Le Conseil suprême des forces armées (CFSA), qui dirige le
pays, a réitéré cette semaine sa volonté de voir des élections "100% honnêtes
et transparentes"
. Il a également réaffirmé son engagement à remettre le
pouvoir aux civils avant la fin juin, une fois le président élu. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.