Cet article date de plus de dix ans.

La tempête tropicale Emily a balayé Haïti et la République Dominicaine jeudi, faisant respectivement un et 3 morts

Elle s'est dissipée en laissant de fortes pluies. Les autorités haïtiennes ont annoncé vendredi la levée de l'alerte rouge en vigueur dans le pays, mais ont lancé un avis d'inondation et appelé les habitants à la vigilance.Emily pourrait se transformer en "cyclone tropical" en se dirgeant vers le nord-est, mais éviterait les côtes de Floride.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vagues sur le front de mer à Saint-Domingue, le 3 août 2011 (AFP/Erika Santelices)

Elle s'est dissipée en laissant de fortes pluies. Les autorités haïtiennes ont annoncé vendredi la levée de l'alerte rouge en vigueur dans le pays, mais ont lancé un avis d'inondation et appelé les habitants à la vigilance.

Emily pourrait se transformer en "cyclone tropical" en se dirgeant vers le nord-est, mais éviterait les côtes de Floride.

Dans son dernier bulletin, le Centre national américain des ouragans a indiqué qu'Emily s'est transformée en zone de basse pression mais que de "fortes" précipitations tombaient toujours sur Hispaniola -l'île que se partagent Haïti et la République dominicaine-, avec des vents soufflant à 55 km/h.

Le NHC a signalé que les alertes météorologiques avaient été levées à Cuba, en République dominicaine et aux Bahamas.

Dans le nord d'Haïti, plus de 300 familles ont été victimes d'inondations et des structures de traitement du choléra, qui sévit toujours dans le pays, ont été emportées, ont annoncé les autorités.

1.647 personnes menacées par des inondations avaient été évacuées de leurs domiciles mercredi en République dominicaine du fait des fortes précipitations. La majorité des évacuations ont eu lieu dans le sud du pays, le plus exposé à la tempête tropicale.

Le Centre des opérations d'urgence national indique pouvoir venir en aide à 300.000 personnes. Selon une source proche de la protection civile, s'exprimant sous couvert d'anonymat, "il n'y a de la place que pour 30.000 personnes" à Port-au-Prince et dans ses environs, "c'est largement insuffisant".

L'extension du choléra, inquiétude majeure
Autre motif d'inquiétude: des inondations pourraient entraîner une flambée de l'épidémie de choléra, qui a fait 5.821 morts depuis son apparition en octobre dernier. Les habitants sont appelés à quitter les zones à risque, vecteurs de la maladie. Une équipe de médecins cubains se tenait prête à intervenir si nécessaire.

Emily a fait une victime par électrocution mardi sur l'île française de la Martinique. Les pompiers ont découvert un homme de 62 ans gisant dans l'eau, une rallonge électrique à la main, à son domicile du quartier populaire Volga de Fort-de-France, qui est inondé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.