La Grèce va honorer "toutes ses obligations" (Varoufakis)

Le ministre des Finances grec a déclaré dimanche que son pays allait verser les 460 millions d’euros dus au FMI. Yanis Varoufakis a aussi promis des réformes gouvernementales en profondeur.

(Le ministre grec des Finances confirme le remboursement au FMI d'une facture de 460 millions d'euros © MaxPPP)

Soucieux de restaurer un climat de confiance durable, le ministre des Finances grec a déclaré dimanche que la Grèce "avait l'intention d'honorer tous ses obligations vis à vis de ses créanciers " et ce "ad infinitum" . Yanis Varoufakis a rencontré et rassuré Christine Lagarde, la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI).

Une facture urgente à 460 millions d'euros

La Grèce s’est engagée à verser au FMI le règlement de cette facture, le 9 avril. La promesse du remboursement émanant du ministre des Finances a été confirmée par Christine Lagarde qui a assuré que le FMI était prêt à continuer de coopérer avec la Grèce pour l'aider à retrouver une croissance durable. Les discussions au sujet d'une nouvelle aide au pays vont reprendre à Bruxelles, a-t-elle ajouté.

La Grèce n'a pas reçu d'aide financière depuis août 2014 et le pays a dû avoir recours à des mesures exceptionnelles comme des emprunts auprès d'organismes publics.

Yanis Varoufakis veut rassurer le FMI et par ricochet, l'Europe : les explications à Washington de Charlotte Alix
--'--
--'--

Le gouvernement grec a adressé la semaine dernière à la Commission européenne, à la Banque centrale européenne (BCE) et au FMI une liste détaillée de projets de réformes mais pour les créanciers, cette liste n'est pas définitive et elle est encore loin d'être satisfaisante. Le gouvernement grec espère qu'au final l'approbation de ce programme permettra de débloquer les 7,2 milliards d'euros restants du plan de sauvetage de l'Union européenne et du FMI et de percevoir aussi 1,9 milliard d'euros qui lui reviennent des bénéfices réalisés par la BCE sur les obligations grecques.