La Crimée partagée entre la Russie et les Occidentaux

La situation reste tendue en Crimée à quelques jours d'un référendum. Moscou qui a jusqu'ici refusé de reconnaître la légitimité des nouveaux dirigeants pro-occidentaux en Ukraine, a promis de faire des propositions mardi pour un règlement de la crise. Sur place, civils et militaires s'organisent pour faire face à cette drôle de guerre. 

(Alice Serrano Radio France)

D'un côté les soldats ukrainiens qui refusent de se soumettre, de l'autre, les civils partagés entre pro-occidentaux et Russes. A 6 jours jours d'un référendum sur le rattachement à Moscou, la Crimée vit une drôle de situation. La plupart des bases ukrainiennes sont assiégées par des forces russes ou des milices pro-russes, mais les soldats ukrainiens refusent de se soumettre. Alice Serrano,l'envoyée spéciale de France Info en Crimée, s'est rendue dans l'une des bases des garde-côtes à Simferopol. Ici, militaires et civils s'organisent pour faire face à cette drôle de guerre.