Cet article date de plus de huit ans.

La CPI ouvre une enquête préliminaire sur l'Ukraine

Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a ouvert une enquête préliminaire sur des allégations de crimes contre l'humanité en Ukraine durant la période qui a précédé la chute du président Viktor Ianoukovitch en février. Les nouvelles autorités ukrainiennes affirment qu'une centaine de personnes ont été tuées par les forces de sécurité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Maxppp)

Alors que la situation s'envenime dans l'est de l'Ukraine, entre les séparatistes pro-russes et les forces ukrainiennes, la Cour pénale internationale a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête préliminaire sur des allégations de crimes contre l'humanité dans le pays. 

Cette enquête préliminaire intervient à la demande du nouveau gouvernement ukrainien. Ces nouvelles autorités affirment en effet qu'une centaine de personnes ont été tuées par les forces de sécurité entre le 21 novembre et le 22 février derniers, durant la période qui a précédé la chute du président Viktor Ianoukovitch.

"La procureure de la CPI, Fatou Bensouda, a décidé d'ouvrir une enquête  préliminaire sur la situation en Ukraine afin de déterminer si (...) les  critères nécessaires à l'ouverture d'une enquête (au long cours) sont réunis ", indique la CPI dans un communiqué. "Si elle trouve qu'il y a une base suffisante pour justifier une quête,  c'est elle qui en fera la demande aux juges de la Cour ", a précisé à l'AFP le porte-parole de la CPI Fadi El Abdallah.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.