La Cour administrative suprême accepte le retrait du recours du premier ministre ukrainien Ioulia Timochenko

"Nous ne voyons aucun sens dans la poursuite de l'examen de cette affaire. Dans ce contexte, je retire mon recours". Timochenko souhaitait retirer son recours visant à contester l'élection de son adversaire à la présidentielle Viktor Ianoukovitch.C'est maintenant chose faite, la Cour administrative suprême de Kiev a accepté ce retrait.

Le premier ministre ukrainien, Ioulia Timochenko. 14/01/10
Le premier ministre ukrainien, Ioulia Timochenko. 14/01/10 (AFP Sergei Supinsky)

"Nous ne voyons aucun sens dans la poursuite de l'examen de cette affaire. Dans ce contexte, je retire mon recours". Timochenko souhaitait retirer son recours visant à contester l'élection de son adversaire à la présidentielle Viktor Ianoukovitch.

C'est maintenant chose faite, la Cour administrative suprême de Kiev a accepté ce retrait.

Les juges examinaient depuis vendredi le recours déposé par Ioulia Timochenko, leur demandant d'invalider la victoire "malhonnête" de Viktor Ianoukovitch à l'issue du deuxième tour de l'élection présidentielle du 7 février.

Le camp de Ianoukovitch a estimé que la chef du gouvernement cherchait par cette démarche à sauver la face alors que le verdict du tribunal risque de lui être défavorable.

"Seul le jeu où Ioulia Timochenko gagne est correct. Si elle perd alors il faut changer les règles et les joueurs afin qu'elle soit gagnante", a ironisé le vice-président du Parlement Olexandre Lavrinovitch, qui représente l'opposant au tribunal.

Le premier ministre, à qui il a manqué moins de 900.000 voix pour être élue, refuse de reconnaître sa défaite, bien que les observateurs internationaux aient jugé le scrutin libre et transparent. Devant les juges, elle avait énuméré vendredi les violations comme "la corruption" des électeurs, la présence de morts sur les listes électorales et le vote massif à domicile qui est très difficile à contrôler.