La côte fait face à des chutes de neige rarissimes en cette saison. Cinq personnes ont trouvé la mort.

Trois millions de personnes sont privées d"électricité et les transports sont fortement perturbés. Des pluies verglaçantes se sont également abattues sur l"est du pays.

Les New Yorkais ont été surpris par la neige le 29 octobre 2011.
Les New Yorkais ont été surpris par la neige le 29 octobre 2011. (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Trois millions de personnes sont privées d"électricité et les transports sont fortement perturbés. Des pluies verglaçantes se sont également abattues sur l"est du pays.

Cette tempête de neige est qualifiée d" « historiquement précoce » par les services météorologiques américains, qui prévoient qu"elle sévisse jusqu"à 6h, heure locale (12h, heure française). Des vents soufflant jusqu"à 100 km/h et des températures en dessous de 0°C ont été recensées.

Une personne est morte dans le Connecticut lors d'un accident de la circulation dû au verglas, une autre a été électrocutée par une ligne électrique tombée à terre dans le Massachusetts et une dernière en Pennsylvanie a été tuée par la chute d'un arbre sous le poids de la neige, selon les médias locaux.

Quelque 30 centimètres de neige sont tombés dans certains secteurs de Pennsylvanie, du Connecticut et du New Jersey, et jusqu'à 25 cm étaient attendus à Manhattan, au cœur de New York, qui n'avait pas connu de telles conditions météo en octobre depuis des décennies.

Les aéroports de New York et de Philadelphie enregistraient des retards de plusieurs heures et des suspensions de vols provoqués par des chutes de neige prématurées. A l'aéroport international de JFK à New York, les avions arrivaient avec un retard en moyenne de quatre heures.

Ces intempéries ont également perturbé les trafic ferroviaire et routier de Washington à Boston, les services météorologiques mettant en garde que circuler pendant la nuit pourrait s'avérer "extrêmement périlleux". Le gouverneur du New Jersey, Chris Christie, a annoncé avoir décrété l'état d'urgence en raison des "sévères conditions climatiques". Dans cet état, 500.000 personnes étaient privées d'électricité en début de soirée. Au total, 2 millions d'habitants de la côte nord-est subissaient des coupures de courant, a rapporté de son côté la chaîne MSNBC.