L'Arabie saoudite lance une opération militaire massive au Yémen

L'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis a annoncé tôt ce jeudi le déclenchement de l'opération militaire "Tempête de fermeté" pour "défendre le gouvernement légitime du Yémen". Washington va fournir de la logistique et des renseignements. L'aéroport d'Aden a été repris.

(C'est l'ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, Adel al-Jubeir, qui a annoncé cette nuit cette opération militaire © REUTERS | Joshua Roberts)

Dès cette nuit, l'Arabie saoudite a lancé des raids aériens contre des sites tenus par les rebelles houthis dans la capitale Sanaa, dont l'aéroport, une base aérienne et le palais présidentiel. Cette opération a été déclenchée après la prise de l'aéroport d'Aden par des forces alliées aux rebelles chiites. Un aéroport repris ce matin. Selon le chef de la diplomatie du Yémen, Ryad Yassine, "la chute d'Aden aux mains des Houthis marquerait le début d'une profonde guerre civile".

Une dizaine de pays s'engage auprès de l'Arabie saoudite

 "La Jordanie, le Soudan, le Maroc, l'Egypte et le Pakistan ont exprimé leur souhait de participer à l'opération" baptisée "Tempête de fermeté" au Yémen indique ce jeudi matin l'agence officielle saoudienne Spa.Ils devraient donc rejoindre les cinq monarchies du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït et Qatar) déjà engagés dans cette opération, conduite par l'Arabie saoudite. 

"La coordination est en cours avec l'Arabie Saoudite et les pays du Golfe pour préparer la participation d'une force aérienne et navale égyptienne, et une force terrestre si la situation l'impose, dans le cadre de l'action de la coalition" a confirmé le ministère des Affaires étrangères égyptien.

Une opération soutenue par Washington

"Le président Obama a autorisé la fourniture d'un soutien en logistique et en renseignement aux opérations militaires" menées par le Conseil de coopération du Golfe a annoncé dans la nuit Bernadette Meehan, porte-parole du Conseil national de sécurité de la présidence américaine.