Cet article date de plus d'onze ans.

L'Allemagne ne prévoit pas une taxe spéciale sur les banques, a déclaré vendredi le ministère des Finances

Au lendemain du projet annoncé par Barak Obama de taxer les banques américaines pour récupérer les sommes dépensées pour leur sauvetage, le ministère fait savoir que la priorité de Berlin est plutôt de trouver une solution internationale.Celle-ci pourrait intervenir au niveau européen si un accord s'avérait impossible entre les pays du G20.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Angela Merkel, chancelière allemande. (France 2)

Au lendemain du projet annoncé par Barak Obama de taxer les banques américaines pour récupérer les sommes dépensées pour leur sauvetage, le ministère fait savoir que la priorité de Berlin est plutôt de trouver une solution internationale.

Celle-ci pourrait intervenir au niveau européen si un accord s'avérait impossible entre les pays du G20.

Interrogée sur la proposition de Barack Obama de taxer les banques de Wall Street pour rembourser les pertes liées à leur renflouement, Angela Merkel a indiqué vendredi : "Nous avons une discussion au niveau international... et j'ai souvent dit que je pourrais envisager une taxe sur les transactions financières".

Le président américain a proposé jeudi que les principaux établissements financiers des Etats-Unis s'acquittent d'une nouvelle taxe pour rembourser aux contribuables jusqu'à 117 milliards de dollars et il a dénoncé "les bénéfices colossaux et les bonus indécents" des banques.

Les Etats-Unis vont demander à d'autres pays d'imposer une taxe sur les banques destinée à récupérer les sommes publiques dépensées pour les aider à traverser la crise financière, rapportait vendredi le Financial Times.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.