Les rideuses de Riyad

A Riyad les Saoudiennes auront officiellement le droit de conduire le 24 juin. Des voitures, bien sûr, mais aussi des motos. Les "bikeuses" de Riyad s'en réjouissent. Et, en attendant, s'entraînent. 

France24

Il y a encore un an, l'image aurait été inimaginable : des Saoudiennes en t-shirts Harley Davidson et en jeans enfourchant de grosses cylindrées à Ryad.
Depuis peu, ce circuit est ouvert aux femmes. Une fois par semaine, pour commencer.  
"Je pratique mon hobby depuis environ cinq mois (...) Quand j'ai commencé à voir des hommes faire de la moto dans la rue, je voulais savoir ce qu'ils ressentaient. C'est un sentiment de liberté."

C'est sans doute la réforme la plus symbolique de l'ouverture affichée par le prince héritier, Mohammed Ben Salmane : les 24 Juin prochain, les Saoudiennes pourront enfin conduire.

Parmi elles, Noura, bikeuse heureuse mais prudente - elle témoignage le visage caché.

"Bien sûr que je suis reconnaissante des changements en cours et le soutien du gouvernement. Grâce à Dieu, c'est une chance que nous méritons en tant que femmes, c'est arrivé et nous sommes reconnaissantes."

Le royaume ultra-conservateur a commencé à délivrer des permis de conduire aux femmes. Et pour les protéger, y compris sur la route, il a pénalisé le harcèlement sexuel : jusqu'à 5 ans de prison et l'équivalent de 68 000 euros d'amende.

A Riyad les Saoudiennes auront officiellement le droit de conduire le 24 juin. Certaines apprennent d\'ores et déjà à enfourcher une moto.  
A Riyad les Saoudiennes auront officiellement le droit de conduire le 24 juin. Certaines apprennent d'ores et déjà à enfourcher une moto.   (France 24)