La Mecque : des traducteurs pour les pèlerins

Ils viennent des quatre coins du monde et parlent une dizaine de langues... Pour aider ces centaines de milliers de fidèles musulmans non-arabophones pendant le pèlerinage à La Mecque, une brigade de traducteurs est à pied d'oeuvre.

france24


Le Hajj a débuté dimanche en arabie saoudite..
Des musulmans viennent des quatre coins du monde pour ce pélerinage qui est l'un des 5 piliers de l'islam. Mais 80% des fidèles ne sont pas arabophone, alors pour les aider, une brigade de 80  traducteurs est à pied d'oeuvre.
.
Comme l'explique Sanaullah Ghuri, interprète indien en ourdou :  
"La plupart des pèlerins viennent d'Inde, du Pakistan, du Népal et du Bangladesh. Quasiment tous parlent ourdou. Et le plus gros de notre travail se fait en ourdou."


Les traducteurs sont présents 24h sur 24h,  7jours sur 7 et interviennent dans une dizaine de langues.
La brigade a été créé il y a quatre ans, puis renforcée au fil du temps pour répondre à la demande.

Les non arabophones peuvent aussi compter sur  un service d'assistance téléphonique et une application mobile. Une façon pour les autorités de gérer les plus de 2 millions de pélerins. Chaque année cet afflux est un défi sécuritaire et logistique de taille pour les autorités.

Ils viennent des quatre coins du monde et parlent une dizaine de langues... Pour aider ces centaines de milliers de fidèles musulmans non-arabophones pendant le pèlerinage à La Mecque, une brigade de traducteurs est à pied d\'oeuvre.
Ils viennent des quatre coins du monde et parlent une dizaine de langues... Pour aider ces centaines de milliers de fidèles musulmans non-arabophones pendant le pèlerinage à La Mecque, une brigade de traducteurs est à pied d'oeuvre. (France 24)