VIDEO. 70 ans après la première bombe nucléaire de l'histoire, Hiroshima se recueille

Le 6 août 1945, la bombe d'Hiroshima a fait 140 000 morts au total. Trois jours plus tard, celle larguée à Nagasaki a tué 40 000 personnes.

REUTERS

Les cloches ont sonné à 8h15 à Hiroshima (Japon), jeudi 6 août 2015, 70 ans exactement après le lancement par un bombardier américain de la bombe atomique. Des milliers de personnes ont prié dans la ville pour rendre hommage aux victimes de la première attaque nucléaire de l'histoire.

La bombe américaine larguée le 6 août 1945 a fait au total 140 000 morts (dont 100 000 immédiatement). Trois jours plus tard, celle larguée à Nagasaki a tué 40 000 personnes.

Le Premier ministre veut réhabiliter l'armée japonaise

Le maire d'Hiroshima a demandé jeudi la suppression des armes nucléaires et la création de systèmes de sécurité qui ne dépendent pas des puissances militaires. "Travailler avec patience et persévérance pour parvenir à ces systèmes sera vital et nécessitera que nous encouragions partout dans le monde la voie de la paix véritable révélée par le pacifisme de la Constitution japonaise", a-t-il dit. 

Ces déclarations contrastent avec les projets du gouvernement du Premier ministre, Shinzo Abe, qui veut faire voter des lois autorisant l'armée japonaise à participer à des conflits pour la première fois depuis la seconde Guerre mondiale. Ces lois ont suscité une vague de protestation dans tout l'archipel.

Cérémonie de commémoration à Hiroshima (Japon), le 6 août 2015, 70 ans après la première attaque nucléaire de l\'histoire. 
Cérémonie de commémoration à Hiroshima (Japon), le 6 août 2015, 70 ans après la première attaque nucléaire de l'histoire.  (REUTERS STAFF / REUTERS)