Japon : une taxe pour quitter le territoire

Le Japon, pays le plus endetté au monde, cherche par tous les moyens à renflouer ses caisses. Le pays s'apprête à dégainer une taxe qui touchera toute personne quittant le pays, qu'il s'agisse de touristes ou de Japonais : la taxe Sayonara.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mauvaise nouvelle pour les voyageurs au départ du Japon. Une taxe de départ de 1 000 yens, soir 7,50 euros, pourrait être imposée aux étrangers ou Japonais quittant le territoire. À l'aéroport de Kansai, cette taxe fait l'unanimité contre elle, toutes nationalités confondues. Dans un pays qui croule sous des dettes abyssales, près de 10 000 milliards d'euros, soit 250 % du PIB, le gouvernement cherche désespérément de nouvelles sources de revenus.

Un frein pour le tourisme ?

Le tourisme peut être une source importante de revenus au Japon, le secteur est même en explosion. Alors les voyagistes redoutent l'impact d'une telle taxe. Quarante millions de visiteurs viennent et repartent chaque année du pays. La taxe Sayonara ou "taxe au revoir" pourrait entrer en vigueur dès le mois d'avril prochain, au début de l'année fiscale au Japon, et rapporter à l'État environ 300 millions d'euros par an.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un avion de la compagnie japonaise ANA décolle de Tokyo, le 2 août 2017. 
Un avion de la compagnie japonaise ANA décolle de Tokyo, le 2 août 2017.  (TOSHIFUMI KITAMURA / AFP)