Fukushima : le combustible a fondu dans trois réacteurs reconnaît Tepco

Tepco avait déjà annoncé la semaine dernière que les barres de combustible du réacteur 1 avaient fondu, dans les jours qui ont suivi la panne des systèmes de refroidissement suite au tsunami du 11 mars. _ L'analyse des dernières mesures effectuées sur les réacteurs 2 et 3 de Fukushima Dai-ichi (Fukushima 1) montre que les barres de combustible sont dans le même état.

(Radio France ©Reuters)

Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima au Japon, a reconnu aujourd’hui que le combustible avait
partiellement fondu dans trois réacteurs, comme le soupçonnent depuis le début les experts.
Selon une porte-parole de Tepco, Aya Omura. “Il est hautement probable que la plupart des barres de combustibles ont fondu”.
Toutefois, a affirmé la porte-parole, cela ne devrait “ pas aggraver la crise parce que les barres fondues sont couvertes d'eau”.

_ Les techniciens de Tepco ont pompé des tonnes d'eau dans les cœurs des réacteurs pour les refroidir. Conséquence, les conteneurs provisoires destinés à recueillir l'eau radioactive sont presque pleins, ce qui fait craindre un risque de nouvelles fuites d'eau contaminée dans le Pacifique.

_ La collecte de l'eau contaminée, qui baigne les bâtiments des réacteurs, turbines, galeries et sous-sols, pourrait durer jusqu'au mois de décembre, selon Tepco. Le volume d'eau radioactive pourrait alors atteindre les 200.000 tonnes, l'opérateur continuant à injecter de l'eau dans les réacteurs pour tenter de stabiliser leurs températures et radioactivité.