Fuites d'eau signalées à la centrale nucléaire d'Onagawa, après la forte réplique d'hier

Au Japon, des inquiétudes ce matin pour une autre centrale nucléaire, celle d'Onagawa, à 120 kilomètres de Fukushima. Des fuites d'eau y ont été repérées, après le tremblement de terre d'hier, qui selon un dernier bilan a fait 4 morts et une centaine de blessés à travers tout le pays.

(Radio France © France Info)

La centrale d'Onagawa est à l'arrêt depuis le séisme et le tsunami du 11 mars dernier. Mais la forte réplique qui a secoué l'archipel hier semble avoir eu un impact sur les installations. Des fuites d'eau auraient été repérées au niveau des piscines de stockage de combustible usagé dans les réacteurs 1, 2 et 3. De l'eau s'échapperait aussi du réacteur numéro 3.

L'opérateur Tohoku Electric Power se veut pourtant rassurant. Il assure notamment qu'il n'y a pas de modification des niveaux de radioactivité aux abords du site. "Nous avons détecté une petite augmentation des niveaux de radioactivité à l'intérieur des réacteurs et nous essayons de
déterminer l'origine des fuites", a indiqué un responsable de la société. " Nous n'avons pas observé de changement dans les niveaux de radioactivité à l'extérieur des réacteurs ", a-t-il ajouté.

Mais dans la région, tout le monde craint un nouveau Fukushima. Car si le niveau d'eau venait à être insuffisant dans les piscines de refroidissement, alors les barres de combustible usagé pourraient rejeter des éléments radioactifs dans l'air.

Cécile Mimaut, avec agences