Lyon-Turin : le tunnel de la discorde

Le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon (Rhône) et Turin (Italie) est un projet colossal. Il suscite de nombreuses oppositions des deux côtés de la frontière.  

FRANCE 3

Derrière la vallée de la Maurienne (Savoie) se trouve l’Italie. Direction le cœur de cette montagne. Les équipes de France 3 ont rendez-vous avec une énorme machine : un tunnelier de 135 mètres de long, puissant comme huit moteurs de Formule 1. Sa mission : creuser deux tunnels de 57 kilomètres pour la future ligne ferroviaire à grande vitesse entre Lyon (Rhône) et Turin (Italie), un chantier colossal.

"Un tunnel de division"

Cette nouvelle ligne doit relier les deux villes en deux heures seulement. D’autres ouvrages sont toutefois également nécessaires pour cela et le projet total s’élève à 20 milliards d’euros. Ce montant colossal suscite la polémique depuis plusieurs années. "En France comme en Italie, certains réclament toujours l'arrêt immédiat d'un projet qu'ils jugent beaucoup trop coûteux, car ce tunnel de liaison entre Lyon et Turin est également un tunnel de division", explique le journaliste Marc Dana. En Italie, le sujet divise même au sommet de l’État, entre le vice-Premier ministre Matteo Salvini, pour, et son homologue Luigi Di Maio, contre. Aucune décision définitive ne sera prise avant les élections européennes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon (Rhône) et Turin (Italie) est un projet colossal. Il suscite de nombreuses oppositions des deux côtés de la frontière.  
Le projet de ligne à grande vitesse entre Lyon (Rhône) et Turin (Italie) est un projet colossal. Il suscite de nombreuses oppositions des deux côtés de la frontière.   (FRANCE 3)