Cet article date de plus de huit ans.

LA PHOTO. La marine italienne récupère un chalutier rempli de cadavres

Le petit chalutier avait sombré dans la nuit du 18 au 19 avril 2015 après avoir heurté un cargo portugais venu à son secours. Sur les 800 migrants à bord, 28 personnes seulement avaient été sauvées. L'épave a été repêchée par la marine italienne le 1er juillet 2016. La coque pourrait contenir entre 200 et 350 cadavres en décomposition.
Article rédigé par Martin Mateso
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
C'est le pire nauffrage survenu en Méditerranée depuis des décennies. Le chalutier repêché par la marine italienne le 1 Juillet 2016 au large de Melili en Sicile gisait par 370 mètres de fond. Il avait sombré dans la nuit du 18 au 19 Avril 2015, avec 800 migrants à bord. Il n'y avait eu que 28 survivants. Cinquante corps de victimes avaient été repêchés le jour du drame. La marine italienne a pu récupérer plus de 169 corps sur et autour de l'épave qu'elle vient de remonter à la surface. Le coque pourrait contenir entre 200 et 350 cadavres en décomposition, voire plus. Les pompiers, en combinaison et équipés de masques à gaz, auront la lourde tâche de les extraire, afin qu'une équipe de médecins-légistes puissent effectuer tous les relevés possibles pour leur rendre une identité, avant qu'ils ne soient enterrés en sicile.

Le chalutier bleu des migrants récupéré à 370 mètres de fond le 1er juillet 2016 C'est le pire naufrage survenu en Méditerranée depuis des décennies. Le chalutier repêché par la marine italienne au large de Melili, en Sicile, gisait par 370 mètres de fond. Cinquante corps de victimes avaient été repêchés le jour du drame. La marine italienne a pu récupérer plus de 169 corps sur et autour de l'épave qu'elle vient de remonter à la surface. Les pompiers, en combinaison et équipés de masques à gaz, auront la lourde tâche d'extraire ceux restés prisonniers, afin qu'une équipe de médecins-légistes puissent effectuer tous les relevés possibles pour leur rendre une identité, avant qu'ils ne soient enterrés en sicile.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.