Italie : un skieur français identifié 64 ans après sa disparition grâce aux réseaux sociaux

Fin juin, la police italienne avait lancé un appel sur les réseaux sociaux pour tenter d'identifier la victime. Et la nièce du disparu l'a reconnu.

Le Français qui avait disparu en 1954 et identifié en juillet 2018.
Le Français qui avait disparu en 1954 et identifié en juillet 2018. (HANDOUT / ITALIAN POLICE / AFP)

Le mystère a été levé... 64 ans après une disparition. Le 24 juillet, la police italienne a annoncé avoir retrouvé l'identité d'un skieur français mort en 1954 à 3 100 mètres d'altitude. Une découverte réalisée avec l'aide des réseaux sociaux. Des restes humains et des accessoires avaient été retrouvés le 22 juillet 2005 dans le Val d'Aoste (nord-ouest de l'Italie), aux Cimes blanches dans le Valtournenche.

Fin juin, la police avait lancé un appel sur les réseaux sociaux pour tenter d'identifier la victime. Les analyses avaient permis de conclure qu'il s'agissait d'un trentenaire d'1m75 aisé, au regard de la très bonne marque de ses skis en bois comportant un numéro de série. Des clichés des enquêteurs montraient aussi une paire de lunettes.

La nièce du disparu a répondu à l'appel

Rapidement, une Française, Emma Nassem, a répondu après avoir entendu l'information sur une radio française et évoqué son oncle, Henri Le Masne, né en 1919 à Alençon (Orne) et "décédé avec ses skis sur le Cervin en 1954, un jour de grosse tempête". Roger Le Masne, 94 ans, le petit frère du disparu, s'est également manifesté, très ému. "Je suis le frère d'Henri Le Masne, qui est probablement le skieur disparu voici 64 ans", a-t-il écrit dans un e-mail. Sur une photographie fournie par la famille, la police d'Aoste a identifié les même lunettes retrouvées.

Mais pour évacuer tous les doutes, Roger s'est prêté à un test ADN où apparaît notamment le chromosome Y commun à plusieurs générations de membres masculins de la famille. Le 24 juillet, Henri Joseph Leonce Le Masne a ainsi été formellement identifié.