Italie : le mythique chapelier Borsalino placé en faillite

Son fedora a été porté par les plus grandes stars, dont Humphrey Bogart dans "Casablanca".

Humphrey Bogart et Ingrid Bergman dans \"Casablanca\", en 1942.
Humphrey Bogart et Ingrid Bergman dans "Casablanca", en 1942. (COLLECTION CINEMA / AFP)

Une page de l'histoire de l'Italie et du cinéma va-t-elle se tourner ? Le célèbre chapelier Borsalino a été déclaré en situation de faillite par le tribunal d'Alexandrie, dans le nord-ouest de l'Italie, lundi 18 décembre. "Les employés sont en colère et inquiets pour leur futur", a réagi un syndicaliste.

Le chapelier, dont le fedora a été porté par les plus grandes stars, dont Humphrey Bogart dans Casablanca, et célébré par les acteurs français Alain Delon et Jean-Paul Belmondo dans Borsalino, fête cette année ses 160 ans. Il compte toutefois poursuivre son activité, selon le fonds Haeres Equita, qui a repris sa gestion en 2015.

Les dirigeants croient encore en "un futur"

Haeres Equita précise ainsi "continuer à travailler avec les ressources mises à disposition pour relancer Borsalino" et "poursuivre la tendance positive des 24 derniers mois". "Nous espérons donc pouvoir construire un futur pour Borsalino", qui constitue une "marque iconique" et un "patrimoine d'excellence", poursuit le fonds.

En mai 2015, le conseil d'administration de Borsalino avait choisi Haeres Equita pour acquérir le célèbre chapelier, qui emploie quelque 120 personnes. La société récupérée par la nouvelle équipe était endettée à hauteur de 30 millions d'euros en raison d'une mauvaise gestion. Son ancien patron, Marco Marenco, recherché pour fraude et évasion fiscale, avait été arrêté en avril 2015 en Suisse.

Le tribunal d'Alexandrie avait accepté le projet d'Haeres Equita, avant de formuler une série de demandes et finalement de rejeter en décembre 2016 un premier plan de redressement. Un deuxième plan avait été présenté il y a quelques semaines, qui a été à son tour rejeté.