Italie : l'activité d'un "super volcan" inquiète la région de Naples

Près de Naples (Italie), les Champs Phlégréens montrent des signes de réveil et inquiètent les experts. Cette zone volcanique est classée parmi les plus dangereuses au monde.

Roches incandescentes dans le cratère du \"super volan\" des Champs Phlégréens, près de Naples (Italie), en janvier 2017
Roches incandescentes dans le cratère du "super volan" des Champs Phlégréens, près de Naples (Italie), en janvier 2017 (RADIO FRANCE / MATHILDE IMBERTY)

L’odeur du souffre est saisissante. Sur la Solfatare, principal cratère des Champs Phlégréens, à l'ouest de Naples (Italie), près du Vésuve, Giuseppe Ioffredo nous montre les bouillonnements de boue et les roches incandescentes à 150 degrés. "Ces manifestations témoignent d’une activité souterraine intense, explique ce guide local. Il semblerait qu’il y ait une remontée de magma." Classé parmi les plus dangereux au monde, ce "super volcan" montre des signes de réveil et inquiète l'Italie.

Le guide Giuseppe Ioffredo dans le cratère du \"super volan\" des Champs Phlégréens, près de Naples (Italie), en janvier 2017
Le guide Giuseppe Ioffredo dans le cratère du "super volan" des Champs Phlégréens, près de Naples (Italie), en janvier 2017 (RADIO FRANCE / MATHILDE IMBERTY)

Sous étroite surveillance des vulcanologues

La dernière éruption des Champs Phlégréens remonte au XVIe siècle. Quant aux derniers mouvements telluriques importants, ils datent de 1984 : en une semaine, la terre s’était soulevée de près de deux mètres. "Ici se manifeste le phénomène particulier de bradyséisme, le soulèvement et l’abaissement du sol, poursuit Giuseppe Ioffredo. À tel point qu'au cours des quarante dernières années, il a fallu évacuer deux fois Pouzzoles, la ville la plus proche." 

Cette zone est très dangereuse. Et elle l’a toujours été.Giuseppe Ioffredo, guideà franceinfo

À l’observatoire du Vésuve de Naples, les experts veillent 24 heures sur 24 sur la moindre variation des Champs Phlégréens. "Sur le Vésuve, nous sommes au niveau d’alerte 0. Aucune anomalie" explique Francesca Bianco, la directrice de l'observatoire qui ajoute : "Par contre aux Champs Phlégréens, nous avons atteint le niveau supérieur, le niveau d’attention." 

Un écran de l\'\'institut de volcanologie de Naples (Italie), en janvier 2017, braqué sur les Champs Phlégréens
Un écran de l''institut de volcanologie de Naples (Italie), en janvier 2017, braqué sur les Champs Phlégréens (RADIO FRANCE / MATHILDE IMBERTY)

Vous voyez cette courbe qui monte ? C’est le sol qui se soulève. À raison de 45 centimètres depuis dix ans.Francesca Bianco, observatoire vulcanologiqueà franceinfo

Autres anomalies : l’augmentation du flux de CO2 dans le sol et dans les fumerolles, ainsi que la progression de la quantité de monoxyde de carbone. "Ces indices nous montrent que la température du système augmente", poursuit Francesca Bianco.

Impossible de savoir si le "super volcan" entrera réellement en éruption. Mais les vulcanologues estiment que l'intensification de la surveillance et la sensibilisation de la population de la baie de Naples sont nécessaires. Plus de 500 000 personnes vivent dans le périmètre des Champs Phlégréens.

L\'institut de volcanologie de Naples (Italie) en janvier 2017
L'institut de volcanologie de Naples (Italie) en janvier 2017 (RADIO FRANCE / MATHILDE IMBERTY)

Mathilde Imberty s'est rendu pour franceinfo sur la Solfatare, principal cratère des Champs Phlégréens
--'--
--'--