Italie : il piratait les chaînes payantes et les revendait à 11 000 "clients"

L'homme d'une trentaine d'années est soupçonné d'avoir vendu à un prix défiant toute concurrence un accès sur internet aux chaînes satellites normalement accessibles par abonnement.

Un écran de télévision allumé avec des parasites, le 2 février 2016.
Un écran de télévision allumé avec des parasites, le 2 février 2016. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Un véritable bouquet satellite à lui tout seul. Les policiers italiens ont interpellé un trentenaire soupçonné d'avoir mis en place à son domicile un dispositif sophistiqué de piratage de chaînes de télévision payantes. Dispositif qu'il revendait, via des abonnements illégaux, à des milliers de "clients" dans toute l'Italie. Un service proposé bien évidemment à un prix défiant toute concurrence.  

Au domicile du suspect, un Parlermitain de 35 ans, les policiers siciliens ont trouvé la source de la plateforme de télévision pirate "ZSat" qui était composée de 57 décodeurs des chaînes de Sky Italia, groupe audiovisuel lancé en 2003 par le magnat des médias britannique Rupert Murdoch.

Les enquêteurs ont également saisi sur place la somme de 186 900 euros en liquide, une machine professionnelle de comptage de billets de banque, ainsi que deux portefeuilles électroniques contenant de la cryptomonnaie, rapportent les médias italiens citant des sources policières.