Cet article date de plus de sept ans.

Faut-il donner le prix Nobel de la paix à l'île de Lampedusa ?

Plusieurs journaux italiens se sont fait le relais d’une demande en faveur de l'île italienne de Lampedusa, qui vient de vivre un nouveau drame de l’immigration : attribuer le prix Nobel de la Paix à l’ensemble de l’île. Une demande appuyée par le journal «Espresso» qui explique le sens de cette démarche.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Arrivée d'un bateau de migrants sur la petite île italienne de Lampedusa, située entre les côtes africaines et la Sicile (avril 2011). (FILIPPO MONTEFORTE/AFP)
Au lendemain du drame de Lampedusa, la petite île italienne située au sud de la Sicile, le directeur du journal italien Espresso, Bruno Manfellotto, lance un appel afin que soit attribué le prix Nobel de la paix à l'île de Lampedusa, devenue le symbole de l'accueil et de la solidarité envers les migrants en difficulté qui tentent de gagner l'Europe.

Au départ, l'idée de cette «nobélisation» vient d'un journaliste, Fabrizio Gatti, connu pour ses articles sur l'immigration. Dans son appel, il raconte comment, alors qu'il faisait un reportage sur l'immigration, il a connu la solidarité des habitants de Lampedusa : «Dans la nuit du 23 et 24 Septembre 2005, j'ai été repéré dans la mer, je nageais à la dérive. Un homme qui ne me connaissait pas m'a aidé à gravir la falaise. Il m'a fait m'allonger sur la pierre. Il a ôté sa chemise, m'en a couvert et s'est couché sur moi pour me réchauffer.» C'était un électricien de l'île.

La pétition de l'«Espresso»
L'Espresso développe les cinq raisons pour lesquelles l'île devrait recevoir le prix. Nous reprenons ici les arguments de la pétition lancée par le journal.
1 : Lampedusa est aujourd'hui la passerelle la plus importante vers l'Europe. De l'autre côté de la Méditerranée, poussés par la faim, la douleur, les persécutions raciales, tribales ou religieuses, des centaines d'hommes, femmes et enfants risquent la mort pour gagner le droit de vivre. Là, sur cette île, a lieu chaque jour un noble combat au nom de tout le monde.

2 : La communauté de l’île ─ 6300 habitants ─ met de côté sa vie privée et oublie ses intérêts dans une saison de fête qui ne dure que quelques semaines par an, pour s'engager dans une extraordinaire démonstration de solidarité. Hommes, femmes et enfants arrêtent le cours de leur vie normale pour aider et accueillir les survivants. Un peuple qui n'a jamais cessé d'être humain.

3 : Récompenser une île et ses habitants par une reconnaissance internationale très importante servirait également à réveiller l'Union européenne et la pousser à faire face au drame des populations entières de migrants qui ne peuvent pas être entre les mains de la seule générosité d'un seul pays ou même d’un petit rocher dans la mer.
 
4 : Récompenser Lampedusa signifierait crier «halte» au scandaleux trafic de chair humaine sur laquelle profitent des passeurs, des contrebandiers.

5 : Récompenser Lampedusa offrirait enfin une petite mais intense lueur d'espoir pour ceux qui sont contraints d'abandonner leurs terres. Cela voudrait dire que quelqu'un dans le monde a également pensé à eux, à ces damnés de la terre. Pour ces raisons, nous demandons à chacun de se battre avec nous.

L'Appel de l'Espresso pour que Lampedusa obtienne le prix Nobel de la paix (Espresso)


Une île proche de l'Afrique
L’île de Lampedusa ou Lampédouse (en français) est une île italienne, d’une superficie de 20,2 km² et peuplée par environ 6000 habitants. L'île est située à environ 200 km au sud d’Agrigente (Sicile), entre l’île de Malte et la Tunisie. C’est le point le plus au sud du territoire italien, et l'un des plus méridionaux de l’Europe (après Chypre et la Crète). Lampedusa est plus proche de l’Afrique que de l’Italie.


Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.