En Sicile, des carabiniers mettent fin à la cavale d'un homme surnommé "Tarzan"

Il doit ce surnom à la liane qu'il utilisait pour accéder à sa cachette, une maisonnette de pierre recouverte d'une dense végétation.

Des carabiniers italiens à Bari (Italie), le 11 mai 2017.
Des carabiniers italiens à Bari (Italie), le 11 mai 2017. (ALESSANDRO BIANCHI / REUTERS)

Il a été surnommé "Tarzan". Un Italien, en fuite depuis l'automne en Sicile, utilisait une corde, telle une liane, pour accéder à sa cachette. Des carabiniers italiens ont mis fin à sa cavale, rapportent plusieurs journaux siciliens, dont Il Giornale di Sicilia (en italien), vendredi 15 février.

Le quinquagénaire était en fuite depuis le 17 novembre 2018, date à laquelle la cour d'appel de Catane avait confirmé sa peine de huit ans de prison. Il a été condamné pour des violences sexuelles et des mauvais traitements commis sur son ex-épouse entre 2014 et 2016.

La traque des carabiniers d'Acireale, localité balnéaire située au pied de l'Etna, les a conduits jusqu'à son repaire, une maisonnette de pierre recouverte d'une dense végétation. L'accès n'était possible qu'à l'aide d'une corde fixée à un arbre. C'est à son retour d'une visite chez sa mère que les gendarmes italiens ont cueilli "Tarzan" pour le conduire derrière les barreaux.