Viaduc de Gênes : les pistes de l'enquête

En Italie, après la chute d'un viaduc à Gênes qui a fait 39 morts, plusieurs hypothèses s'affrontent pour en connaître la cause.

France 3

Autrefois la fierté de Gênes, il est devenu sujet de polémique : comment le pont Morandi a-t-il pu s'effondrer ? 24h seulement après l'accident, le gouvernement italien ne décolère pas. "Un pays moderne et civilisé comme l'Italie ne peut pas accepter une tragédie comme celle-là. Ceux qui ont commis une erreur devront le payer jusqu'à la fin", a notamment déclaré Danilo Toninelli, le ministre des Infrastructures et des Transports.

Défaut d'entretien ou défaut de conception ?

La concession autoroutière a été révoquée. La justice italienne, elle aussi, l'accuse alors que les résultats de l'enquête ne sont pas encore connus. Le procureur de Gênes, Francesco Cozzi a déclaré qu'il ne s'agissait pas d"'une fatalité". Les habitants pensent, eux, que le pont était mal entretenu et que les dangers du pont ont été sous-estimés. Des accusations que réfute la société d'autoroute qui avait lancé des travaux en mai 2018. Cela pourrait aussi être un problème de conception. Un expert dénonce depuis 2016 un défaut d'ingénierie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le viaduc Morandi à Gênes, en Italie, après son effondrement, le 14 août 2018.
Le viaduc Morandi à Gênes, en Italie, après son effondrement, le 14 août 2018. (POLICE ITALIENNE / AFP)