La destruction du pont de Gênes, en partie effondré, démarre aujourd’hui

La destruction du pont de Gênes, en Italie, doit commencer ce vendredi 8 février au matin. Les grues sont sur place moins de six mois après la catastrophe qui avait fait 43 morts et 16 blessés. Une démolition et un démantèlement qui devraient prendre plusieurs semaines.

France 2

Six mois après l'effondrement de l'arche centrale, ce qui reste du pont Morandi, à Gênes, en Italie, va donc être détruit. Les travaux préparatifs sont terminés. Il a fallu raser quelques maisons, évacuer des millions de tonnes de gravats. Le pont ne sera pas dynamité, mais démonté travée par travée, une opération qui devrait s'achever fin mars. L'objectif est d'éviter de fragiliser ce qui reste de la structure. Même si les quartiers situés sous le pont sont désormais vides : 600 riverains ont été relogés ailleurs. Les Génois veulent tourner la page de la catastrophe qui avait fait 43 morts.

Un nouveau pont prévu

Place désormais au nouveau chantier de Gênes. Il sera signé Renzo Piano, le célèbre architecte. Un projet dont le financement n'est pas encore totalement terminé. Le nouveau pont devait traverser Gênes à la fin de cette année, mais tout porte à croire que les délais ne seront pas respectés et qu'on verra le pont à l'été 2020. Mais la question de délais n'est pas centrale. Ce qui compte, c'est la sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pont Morandi à Gênes (Italie), après son effondrement, le 2 septembre 2018.
Le pont Morandi à Gênes (Italie), après son effondrement, le 2 septembre 2018. (MARCO BERTORELLO / AFP)