VIDEO. Italie : à Gênes, les opérations de démolition du pont Morandi ont débuté

En août, une partie de ce pont s'était écroulée et avait causé la mort de 43 personnes. Le démantèlement complet de l'ouvrage devrait durer au moins six mois.

Les travaux de démolition des travées encore en place du pont Morandi de Gênes (Italie) ont débuté, le 8 février 2019.
Les travaux de démolition des travées encore en place du pont Morandi de Gênes (Italie) ont débuté, le 8 février 2019. (MARCO BERTORELLO / AFP)

Les experts ont donné, vendredi 8 février à Gênes (Italie), le coup d'envoi du démantèlement du pont Morandi, dont l'écroulement en août avait fait 43 morts. Des milliers de tonnes d'acier, de béton et d'asphalte ont déjà été retirées de la zone où ce viaduc autoroutier s'était en partie effondré, entraînant dans sa chute véhicules et passagers.

A Rome, le ministère de l'Economie a annoncé, jeudi soir, le déblocage de 60 millions d'euros pour la reconstruction, dont le gouvernement entend cependant présenter ensuite la facture au concessionnaire de l'autoroute, la société Autostrade per l'Italia (Aspi).

Une reconstruction sous la houlette de Renzo Piano

Le pont Morandi, baptisé ainsi du nom de l'architecte qui l'a conçu dans les années 1960, est un des principaux axes de circulation à Gênes, grand port du nord-ouest de l'Italie. Le démantèlement complet du pont devrait durer au moins six mois, a prévenu le secrétaire d'Etat aux Transports, Edoardo Rizi. 

C'est un autre architecte italien, Renzo Piano, qui aura la charge de reconstruire le viaduc. Il comptera 43 lampadaires en mémoire des 43 personnes qui ont péri dans l'accident. La construction du pont, d'un coût estimé à 202 millions d'euros, sera menée par un groupement d'entreprises comprenant Sailini-Impregilo, Fincantieri et ItalFerr.