Collision de trains en Italie : une erreur humaine privilégiée

Dans le sud de l'Italie, le bilan s'est encore alourdi après la collision de deux trains mardi 12 juillet. Les secouristes évoquent 25 morts et 50 blessés alors que les causes du drame sont encore inconnues.

France 2

Les recherches se poursuivent ce mercredi matin. Elles ont duré toute la nuit. Les enquêteurs et les secouristes continue à chercher d'éventuels corps qui seraient toujours coincés dans ce qui ressemble parfois plus qu'à un amas de tôles froissées. Selon les informations d'Hakim Abdelkhalek, l'envoyé spécial de France 2 à Corato dans les Pouilles (Italie), l'un des deux conducteurs est toujours recherché activement ce matin.

Matteo Renzi a promis la vérité

Toute l'Italie s'interroge depuis hier midi. Comment deux trains lancés plus ou moins à 100 km/h ont-ils pu se percuter de manière aussi frontale ? La presse privilégie ce matin une hypothèse, celle d'une erreur avec la signalisation liée à un problème humain. Sur ce tronçon long de 25 km, il n'y a pas de système de signalisation automatique. La régulation du trafic se fait uniquement par téléphone. Y a-t-il eu une consigne mal reçue ou mal exécutée ? Il est trop tôt pour le dire, mais le Premier ministre Matteo Renzi a promis que toute la lumière serait faite sur ce drame.

Le JT
Les autres sujets du JT