La sonde israélienne Beresheet s'est écrasée sur la Lune

Elle a été victime d'une série de défaillances techniques lors de sa descente.

Une image publiée par SpaceIL et Israel Aerospace Industries (IAI) le 11 avril 2019 montre une photo prise par la caméra de la navette israélienne Beresheet avant son crash sur la Lune.
Une image publiée par SpaceIL et Israel Aerospace Industries (IAI) le 11 avril 2019 montre une photo prise par la caméra de la navette israélienne Beresheet avant son crash sur la Lune. (AFP)

La division spatiale d'IAI espérait faire d'Israël la quatrième puissance à faire alunir un engin spatial après les Etats-Unis, la Russie et la Chine. Mais la sonde spatiale israélienne Beresheet s'est écrasée jeudi 11 avril sur la surface de la Lune, victime d'une série de défaillances techniques lors de sa descente, a annoncé Israel Aerospace Industries (IAI).

Des problèmes moteur et des coupures de communication entre la sonde Beresheet et la Terre durant les 21 minutes de la séquence d'alunissage ont provoqué l'échec de la mission.

"Génèse" en hébreu

La sonde Beresheet, "genèse" en hébreu, avait été construite par SpaceIL, une entreprise à but non lucratif, et le groupe public de défense IAI pour la somme de 100 millions de dollars et lancée il y a deux mois depuis Cap Canaveral, en Floride, par une fusée Falcon 9 de la compagnie californienne SpaceX.

"C'est de loin l'engin spatial le plus petit (1,5 m de haut) et le moins cher à avoir jamais atteint la Lune", a souligné Opher Doron, directeur général de la division spatiale d'IAI.