Cet article date de plus d'un an.

Israël : un ministre clé démis après une décision de justice

Début 2022, Arié Dery avait annoncé qu'il se retirait de la vie politique pour obtenir une peine plus clémente après sa condamnation pour fraude fiscale. Un tour de passe-passe qui a conduit la Cour suprême à invalider sa nomination au gouvernement.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
L'ex-ministre de l'Intérieur et de la Santé, Arié Dery, le 8 janvier 2023 à Jérusalem. (RONEN ZVULUN / AFP)

Coup dur pour Benyamin Nétanyahou. Le Premier ministre israélien a démis de ses fonctions, dimanche 22 janvier, le ministre de l'Intérieur et de la Santé et numéro deux du gouvernement, Arié Dery, après une décision de justice. Mercredi, la Cour suprême avait invalidé la nomination de Dery, reconnu coupable de fraude fiscale. "C'est avec un cœur lourd et beaucoup de peine (...) que nous sommes contraints de vous relever de votre poste au gouvernement", a dit Nétanyahou à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem.

Selon lui, le jugement "ignore la volonté du peuple" et le chef du gouvernement s'efforcera de trouver tout moyen légal pour que Dery puisse "contribuer au service de l'Etat d'Israël". Chef du parti ultra-orthodoxe Shass, Arié Dery avait été nommé ministre de la Santé et de l'Intérieur dans le cadre d'un accord de coalition complexe conclu en décembre à la suite des élections législatives israéliennes du 1er novembre. Sa mise à l'écart du gouvernement fait suite à la décision de la Cour suprême.

Cette plus haute instance juridique a annoncé dans un communiqué mercredi avoir décidé à une majorité de dix juges sur onze "que la nomination du député Arié Dery au poste de ministre de l'Intérieur et de la Santé ne peut pas être validée". "Le Premier ministre doit le limoger", a-t-elle ajouté. Elle avait rappelé que l'intéressé avait annoncé début 2022 qu'il se retirait de la vie politique après sa condamnation. Cette mise en retrait était même une condition fixée par la justice pour lui éviter la prison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.