Cet article date de plus d'un an.

Israël : à la veille d'un vote crucial sur la réforme judiciaire, des dizaines de milliers de manifestants dans les rues de Jérusalem et Tel-Aviv

Le projet de réforme judiciaire voulu par le Premier ministre Benyamin Nétanyahou continue à diviser les Israéliens. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté samedi devant le Parlement, après une marche de cinq jours entre Tel-Aviv et Jérusalem.
Article rédigé par franceinfo - Sharon Aronowicz
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une marche de Tel Aviv à Jérusalem pour protester contre le projet de réforme judiciaire a rassemblé des dizaines de milliers de personnes. Ici le 22 juillet 2023 (DEBBIE HILL / MAXPPP)

Cette réforme judiciaire, qui a déclenché depuis sa présentation en janvier un large mouvement de protestation, doit être votée lundi 24 juillet à la Knesset. Près de 80 000 personnes sont arrivées samedi à Jérusalem avec l'intention de camper devant le siège du Parlement, après une marche historique qui aura duré cinq jours et 70 km depuis Tel-Aviv.

Dans la ville côtière, pour la 29e semaine consécutive, les manifestants se sont retrouvés sur la rue Kaplan, rebaptisée "place de la démocratie." Une participante se réjouit de la mobilisation :  "Il y a tellement de gens à Jérusalem et pourtant nous sommes énormément de personnes ici. De tous les âges, des parents avec des jeunes enfants, des bébés dans les bras, mais aussi des personnes âgées avec des déambulateurs, c’est très émouvant."

"Cela ouvrira la voie à l'adoption de lois supplémentaires, le gouvernement pourra adopter toutes les lois qu’il souhaite et sans contrôle judiciaire.”

Kalanit, opposante au projet de réforme judiciaire

à franceinfo

La mobilisation de samedi est inédite : de Jérusalem à Tel-Aviv et à travers tout le pays, des centaines de milliers d’israéliens se sont mobilisés, selon les chiffres de la presse israélienne. " Je n'aurais jamais imaginé que cela puisse arriver en Israël, reconnaît Kalanit, tambour à la taille et mégaphone à la main. Il y a des manifestations chaque jour. C'est fou. Les gens perdent des jours de travail, du temps avec leur famille, leurs loisirs, des heures de sommeil… Cela fait des semaines qu’on ne dort pas. C’est très important pour nous, très important !"

Kalanit, opposée au projet de loi de réforme judiciaire, à Tel Aviv - Juillet 2023 (SHARON ARONOWICZ / RADIO FRANCE)

Depuis sept mois, aucun compromis n’a été trouvé et le Parlement s’apprête à adopter la première loi majeure de la réforme. Kalanit espère que la mobilisation des réservistes de l’armée pourra faire la différence : " L’armée est une force. C'est comme ça. Israël, qu'on le veuille ou non, est un pays militaire qui repose sur son armée. Nous servons tous et toutes à l’armée et la défection des réservistes est un message très fort." 

Quelque 10 000 réservistes de l'armée israélienne dont au moins 1 142 réservistes de l'armée de l'air israélienne menacent en effet de suspendre leur service volontaire si la Knesset adopte le projet de loi. Pour continuer de faire pression, le mouvement anti-réforme appelle les Israéliens à "monter vers Jérusalem", dimanche, pour une nouvelle journée de mobilisation aux portes de la Knesset. 

Manifestation à Tel Aviv : reportage de Sharon Aronowicz

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.