Cet article date de plus de neuf ans.

30 mai 1972. Fusillade à l'aéroport de Lod-Tel-Aviv

Une attaque terroriste aveugle provoque un carnage à l'aéroport de Lod-Tel-Aviv, le 30 mai 1972.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Evacuation d'un blessé, victime de trois terroristes japonais, à l'aéroport de Lod-Tel-Aviv, le 30 mai 1972 (AFP)
Ce jour-là, trois mercenaires de nationalité japonaise, agissant pour le compte du FPLP (Front populaire de libération de la Palestine) et se revendiquant des Brigades rouges japonaises, ouvrent le feu sur les passagers d'un vol Air France en provenance de Paris. Cette attaque terroriste fera 26 morts et 72 blessés.
 
Retour sur cette tragédie …

Au lendemain de l'attentat, le Premier ministre israélien, Mme Golda Meir, déclarait: «Ce qui s'est passé cette nuit est un crime minutieusement planifié avec la seule intention de tuer sans distinction. Les assassins étaient des criminels qui ont agi au nom d'une prétendue révolution qui n'a d'autre but que le meurtre et qui ont frappé des pèlerins innocents.»

Réponse du FPLP qui revendique l'attentat: «Cet attentat n'est qu'une étape dans la lutte des Palestiniens contre l'impérialisme. Il a eu lieu à la veille du cinquième anniversaire de la guerre des six jours. Le FPLP avertit les touristes qu'en se rendant en Israël, ils ne peuvent pas être considérés comme des victimes innocentes. Pour les Palestiniens, le simple choix, comme lieux de tourisme, de leurs territoires occupés, est un parti pris en faveur des Israéliens.»

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Israël

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.