Irak : reportage en zone chrétienne, sur la ligne de front

Au Kurdistan, même s’ils n’avancent plus, les djihadistes de Daech continuent par endroit à harceler les positions des peshmergas. Des combattants kurdes qui semblent souvent démunis face au matériel et aux techniques utilisés par les fondamentalistes.

(Sur la ligne de front près de Mossoul © RF/ Etienne Monin)

 Dans une austère maison de brique, au rez-de-chaussée, l'un des combattants kurdes anime un atelier mitrailleuse pour montrer le fonctionnement à l'un de ses camarades. Pour beaucoup, ces peshmergas sont des volontaires, certains n'ont jamais tenu d'armes. Ainsi ce poète et musicien qui fait son baptême du feu. "Moi, sept fois ma maison a été rasée et j'ai été déplacé. A l'époque c'est le régime de Saddam Hussein qui nous a chassés de notre maison. Mais là encore c'est la persécution, c'est l'oppression". 

Irak : reportage en terre chrétienne, sur la ligne de front de l'envoyé spécial de France Info, Etienne Monin
--'--
--'--

Ces combattants ne sont pas payés depuis plus de deux semaines. Certains d'entre eux sont venus avec leur propre kalachnikov. D'autres disent qu'ils l'ont acheté pour participer au front anti-djihadistes. Ils sont régulièrement bombardés et on comprend que le rapport de forces est plutôt en faveur du camp ennemi, mieux équipés et mieux préparés à ce type de face à face.

(Sur la ligne de front près de Mossoul © RF/ Etienne Monin)