Irak : les combattants kurdes reprennent la ville stratégique de Sinjar

Des forces kurdes ont repris ce vendredi la ville irakienne de Sinjar tenue par les djihadistes de l'Etat islamique depuis août 2014, a annoncé le conseil de sécurité régional du Kurdistan irakien. Il s'agit d'une victoire importante dans la lutte contre Daech dans la région.

(Des combattants peshmergas à quelques kilomètres de la ville de Sinjar © Sipa)

Après avoir repris plusieurs villages et faubourgs jeudi, les peshmergas (combattants kurdes) sont entrés jeudi dans cette ville irakienne et l'ont définitivement reprise ce vendredi. Sinjar est un point stratégique pour Daech car situé sur l'axe qui relie son fief de Rakka en Syrie à la cité de Mossoul dans le nord de l'Irak. De violentes fusillades ont éclaté, selon des témoins.

La sécurisation de la ville prendra plusieurs jours

Pour reprendre Sinjar, les soldats kurdes ont dû lutter pendant trois heures contre une cinquantaine de djihadistes retranchés dans un bâtiment. Il n'y aurait aucun survivant du côté de Daech. Les combattants kurdes ont ensuite déminé la ville, rue après rue. L'opération prendra encore du temps pour être complétée. Mais aujourd'hui, comme a pu le constater l'envoyé spécial de France Info Pierrick Bonno, le drapeau kurde flotte à nouveau sur la ville de Sinjar.  

L'envoyé spécial de France Info à Sinjar, Pierrick Bonno : "Le drapeau kurde flotte à nouveau sur la ville de Sinjar"
--'--
--'--
Les Etats-Unis estiment que deux à quatre jours seront nécessaires pour sécuriser la ville et sans doute une semaine supplémentaire, voire davantage, pour achever les opérations de nettoyage. 

A LIRE AUSSI ►►► Expliquez-nous... le Sinjar en Irak

Depuis le début de l'offensive, les Kurdes ont repris plus de 150 km2 de terrain qui étaient sous le contrôle de Daech. Ils ont notamment pris position sur l'autoroute 47, un axe de liaison essentiel entre Rakka et Mossoul par lequel les djihadistes font transiter des armes et des marchandises pour financer leurs activités.