VIDEO. Interdite ou massivement produite… La vente de fourrure dans le monde

En ce qui concerne la fourrure naturelle, chaque pays a sa politique. Voici quelques exemples.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le Danemark est le premier producteur de fourrure d'Europe. Chaque année, ce ne sont pas moins de 19 millions de fourrures qui sont produites par 1500 fermes. Autant dire que les clients danois ont l'embarras du choix. Cependant, certains pays n'ont pas la même politique en ce qui concerne les peaux d'animaux.

En Californie, les villes les plus importantes de l'État ont déjà franchi le pas en prohibant la vente de fourrures naturelles. West Hollywood, Berkeley et San Francisco les ont déjà retirées des vitrines. 

Des décisions nationales 

Israël pourrait devenir le premier pays au monde à interdire toute vente de fourrure sur l'ensemble de son territoire. En effet, un projet de loi pourrait être adopté bien qu'il soit toujours au stade de la discussion. Quelques transgressions devraient cependant être admises pour les textiles issus des pratiques religieuses.

Dans la même veine, en 2017, l'Inde a décidé de bannir l'importation des fourrures de chinchillas, de visons, de renards mais aussi de toutes les peaux de reptiles, une décision censée brider l'expansion de ce marché. En revanche, le pays est l'un des plus gros exportateurs de cuir au monde : environ 13 % de la production mondiale est indienne.

En ce qui concerne la fourrure naturelle, chaque pays a sa politique. Voici quelques exemples.
En ce qui concerne la fourrure naturelle, chaque pays a sa politique. Voici quelques exemples. (BRUT)