Viol collectif en Inde : première audience pour cinq accusés

La police indienne a inculpé, jeudi, cinq auteurs présumés du viol d'une étudiante à New Delhi, morte des suites de l'agression.

Des Indiennes participent à une manifestation en hommage à une étudiante de 23 ans, violée et tuée, à Hyderabad (Inde), le 3 janvier 2013.
Des Indiennes participent à une manifestation en hommage à une étudiante de 23 ans, violée et tuée, à Hyderabad (Inde), le 3 janvier 2013. (MAHESH KUMAR A/AP/SIPA / AP)

Le procès est attendu par des millions d'Indiens. La police indienne a formellement inculpé, jeudi 3 janvier, cinq auteurs présumés du viol collectif d'une étudiante à New Delhi, morte des suites de l'agression, lors d'une audience devant la justice au tribunal de Saket, dans le sud de Delhi. Ces cinq hommes, âgés de 19 à 35 ans, ont été inculpés de meurtre, enlèvement et viol. La prochaine audience a été fixée à samedi.

Près de 2 500 avocats ont défilé devant le tribunal, un rassemblement exceptionnel. Aucun d'entre eux n'a accepté de défendre ces cinq hommes. "Je demande à la Cour suprême de les condamner à la peine de mort, il ne peut y avoir de compromis", s'exclame l'un d'entre eux. 

Sur 635 affaires de viol enregistrées à Delhi en 2012, une seule a abouti à une condamnation. En protestant ainsi publiquement, les avocats demandent surtout que la police prenne enfin au sérieux les plaintes et montent des dossiers solides pour donner toutes leurs chances aux victimes d'être entendues par la justice. 

Pierre Monégier - France 2