Cet article date de plus de deux ans.

Inde : les singes ont envahi New Delhi pendant le confinement

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Inde : les singes ont envahi New Delhi pendant le confinement
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Forget, A. Védeilhé, N. Kumari, R. Pateriya, A. Pandey - France 2
France Télévisions

Les singes ont progressivement envahi la capitale de l'Inde, New Delhi. Un phénomène déjà bien présent avant la crise épidémique, mais qui s'accentue avec le confinement.

À New Delhi, capitale de l'Inde, les singes ont envahi l'espace public. Sur les trottoirs, dans les parcs, au milieu des routes ou encore sur les toits des voitures et des commerces, ils font désormais partie du paysage. Avec le confinement, les habitants ont déserté les rues pendant près de trois mois, et les singes en ont profité pour proliférer. 

1 000 agents chargés de disperser les singes

Certains peuvent se montrer très agressifs. À la recherche constante de nourriture, ils s'introduisent parfois à l'intérieur des appartements et agressent même les habitants. Pour répondre à cette invasion de singes, la ville emploie 1 000 agents chargés de les disperser. Ils patrouillent en duo, et leur technique est surprenante : ils poussent le cri du langur, un macaque prédateur naturel de ces petits singes. "Ce cri est très difficile à sortir. Le soir, on doit prendre des gargarismes à l'eau chaude avant d'aller nous coucher. Comme ça, quand on se lève, notre voix est bien claire", explique Ravi Kumar, employé de la municipalité. Les autorités utilisent également la reconnaissance faciale pour retrouver et surveiller les singes. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.