Cet article date de plus de quatre ans.

Inde : le bilan de l'accident de train atteint 142 morts, les recherches de survivants s'achèvent

Selon les premiers éléments de l'enquête, le déraillement pourrait avoir été causé par un rail en mauvais état.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des sauveteurs exporent la carcasse d'un train accidenté à Pukhrayan, dans le nord de l'Inde, le 21 novembre 2016. (JITENDRA PRAKASH / REUTERS)

Le bilan de l'accident ferroviaire survenu, dans la nuit de samedi 19 à dimanche 20 novembre dans le nord de Inde, s'est alourdi, lundi. Les autorités dénombrent au moins 142 morts, et ont annoncé la fin des recherches. "Les opérations de sauvetages sont terminées, nous ne pensons pas retrouver d'autres corps", a expliqué un officier de police à Reuters.

"Le bilan réel sera plus élevé, a prévenu un haut responsable du gouvernement local, cité par l'AFP, et il va être difficile d'identifier toutes les personnes, en particulier celles dont les corps ont été très endommagés." L'accident a également fait plus de 200 blessés. Officiellement, le train transportait 500 passagers, mais d'après les estimations, plus de 2 000 personnes se trouvaient en réalité à son bord. Une grande partie voyageait sans billets, compliquant le décompte des victimes.

Une promesse non tenue de rénovation du réseau

Les premiers éléments de l'enquête suggèrent qu'un rail fissuré pourrait être à l'origine de l'accident. Le réseau ferroviaire indien, emprunté quotidiennement par 23 millions de personnes, date en grande partie de l'époque de la colonisation britannique. Sa modernisation était une promesse de campagne de l'actuel président Narenda Modi, qui ne s'est pas encore concrétisée. En 2012, un rapport gouvernemental estimait que les accidents ferroviaires tuaient près de 15 000 personnes chaque année en Inde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.