Un nouveau départ pour la Grèce

La Grèce est sortie officiellement lundi 20 août de la tutelle avec ses créanciers. D'importants sacrifices lui ont permis de rester dans l'UE et la zone euro. Les Grecs n'en ont pas pour autant terminé avec l'austérité.

France 3

La Grèce ne sort pas indemne des plans européens de restructurations. Dans les rues d'Athènes, les Grecs ne font état d'aucun soulagement. Il y a huit ans, le Premier ministre socialiste dévoilait que son pays cachait depuis des années qu'il était en cessation de paiement. Branle-bas de combat à Bruxelles. Dix ans plus tard, la Grèce recevra trois plans d'aide entre 2010 et 2015 d'un montant total de 289 milliards d'euros.

Vaines manifestations des Grecs

Mais les contreparties sont lourdes. Le niveau de vie des Grecs va s'effondrer. Le salaire minimum va chuter de 22%, les retraites de 50%. Aujourd'hui pourtant, l'Union européenne se montre optimiste par la voix de Pierre Moscovici. Mais le PIB a baissé de 25% et le taux de chômage atteint les 20%. Le Premier ministre Alexis Tsipras s'adressera aux Grecs mardi 21 août, premier jour sans programme d'aide.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau grec sur l\'île de Zante, dans l\'ouest du pays.
Un drapeau grec sur l'île de Zante, dans l'ouest du pays. (STEPHANE FRANCES /AFP)