Cet article date de plus de cinq ans.

Le quotidien de la crise grecque

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Le quotidien de la crise grecque
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

France 3 a rencontré une famille d'Athéniens qui, faute de revenus suffisants, doit partager un petit appartement entre plusieurs générations.

C'est une situation vécue par de nombreux Grecs depuis que la crise économique a frappée. France 3 a ainsi rencontré Maria Alesta, au chômage depuis un an et demi, et qui ne touche aucune allocation. Elle doit élever seule son fils de 13 ans. "Ce qui est difficile ce sont les dépenses quotidiennes pour un enfant : les vêtements, sa nourriture ou même un peu d'argent de poche pour lui acheter une glace", témoigne-t-elle.

Une pension de 500 euros pour vivre

Ils ont donc été obligés de vivre chez la mère de Maria, dans un appartement de 50 m², où vivent également le frère et la sœur de Maria, eux-aussi au chômage. La promiscuité est difficile, mais personne n'ose s'en plaindre. En effet, la famille vit grâce à la pension de la grand-mère, 500 euros par mois. À 67 ans, elle doit même faire quelques ménages pour ajouter 100 euros de plus par mois.
Autre conséquence de cette difficulté financière, Maria ne va plus au supermarché, et doit compter chaque jour sur la soupe populaire, où elle est devenue bénévole.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.