Le cargo "en difficulté" au large de la Grèce ne connaît en fait "aucun problème"

Une frégate, un hélicoptère de la marine de guerre grecque et deux patrouilleurs de la police portuaire ont été dépêchés pour porter secours au "Blue Sky M". Qui ne rencontrait aucune difficulté.

Carte pointant sur l\'île grecque de Corfou. 
Carte pointant sur l'île grecque de Corfou.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

Fausse alerte. L'inspection par les autorités du cargo qui était en difficulté, mardi 30 décembre, au large de l'île de Corfou (Grèce), en mer Adriatique, a révélé que ce bateau ne connaissait aucun problème et qu'il poursuivait son trajet. Une frégate, un hélicoptère de la marine de guerre grecque et deux patrouilleurs de la police portuaire ont été dépêchés sur les lieux pour porter secours au cargo Blue Sky M, battant pavillon moldave. Il s'est finalement avéré qu'il n'y avait "aucun problème mécanique et rien de suspect sur le bateau", d'après une responsable de la police portuaire.

Ni migrants, ni pirates à bord

Selon l'agence Reuters, ce navire battant pavillon moldave avait envoyé un signal de détresse en raison de la possible présence d'hommes armés à bord. Les médias grecs avaient fait état initialement d'environ 400 migrants sans papiers sur ce cargo, qui naviguait entre la Grèce et l'Italie. L'inspection n'a pas confirmé ces informations.

Dans la même zone, en mer Adriatique, le ferry Norman Atlantic a pris feu dimanche avec près de 400 personnes à bord, parmi lesquelles au moins dix ont péri. Une énorme opération de sauvetage a été lancée depuis dimanche, menée par les autorités maritimes italiennes, grecques et albanaises.