Grèce : les pompiers bataillent contre deux incendies préoccupants à Olympie et Eubée

Des centaines de maisons ont brûlé ainsi que plus de 25 000 hectares de pinède, d'après les premières estimations. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Des incendies ravagent l'île d'Eubée en Grèce, le 4 août 2021. (EUROKINISSI / AFP)

Des paysages dantesques. Les pompiers grecs continuent, jeudi 5 août, de lutter contre deux incendies préoccupants à Olympie et sur l'île d'Eubée, dans l'ouest et l'est du pays. D'importantes forces ont été déployées près du village de l'ancienne Olympie pour protéger le site archéologique où se sont déroulés les premiers Jeux olympiques de l'Antiquité, à l'ouest de la péninsule du Péloponnèse.

Plus de 170 soldats du feu, aidés d'une cinquantaine de véhicules et six hélicoptères et avions bombardiers à eau bataillent, assistés de renforts de l'armée, selon les pompiers.

Un incendie se rapproche de l'ancienne Olympie, en Grèce, le 4 août 2021. (EUROKINISSI / AFP)

Après avoir brûlé une vingtaine de maisons, "le front du feu se dirige désormais vers la zone de Lala", une surface forestière montagneuse, au nord-est du site antique, a déclaré le préfet, interrogé par l'agence de presse grecque ANA. Le village de l'ancienne Olympie, habituellement bondé de touristes à cette époque de l'année, ainsi que six autres localités proches avaient été évacués la veille.

"Le plus dur est encore à venir"

Une dizaine de villages sont également entourés par les flammes sur l'île d'Eubée, à 200 km d'Athènes. Des centaines de maisons ont brûlé ainsi que plus de 25 000 hectares de pinède, d'après les premières estimations. Environ 90 personnes ont été évacuées par la mer mercredi depuis la plage de Rovies, au nord-ouest de l'île, par les garde-côtes grecs. Jeudi matin, deux villages supplémentaires ont été évacués, selon l'ANA.

Les maires de deux localités ont dénoncé le manque de moyens. "Nous prions les autorités de renforcer les forces aériennes et terrestres pour ne pas risquer des vies humaines", a déclaré le maire de Limni, sur l'ANA. "Aucun moyen aérien n'a été déployé pour éteindre le feu", a accusé le maire ajdoint de Mantoudiou. "Au moins 150 maisons ont brûlé", a-t-il précisé sur Skai TV.

Sous l'effet d'une canicule exceptionnelle, avec des températures dépassant les 40 °C, la Grèce a dû faire face ces dernièrs 24 heures à 118 incendies, selon le ministre adjoint de la protection civile Nikos Hardalias. "Nous menons un combat de titans !", a-t-il déclaré. "Le plus dur est encore à venir".

Dans le cadre du mécanisme de protection civile de l'UE, deux avions de lutte contre les incendies en provenance de Chypre et deux autres venant de Suède doivent apporter leur soutien à la Grèce. D'autres incendies étaient en cours en Chalcidique et dans le sud du Péloponnèse. Sur l'île de Rhodes, le sinistre a été maîtrisé mercredi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.