Grèce : 56 000 hectares partis en fumée

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
Grèce : 56 000 hectares partis en fumée
France 3
Article rédigé par
L. Nahon, A. Kefalas, S. Prousalis, O. Pergament, A.Mikoczy - France 3
France Télévisions

Les incendies continuent de dévaster la Grèce, samedi 7 août. Des milliers de personnes ont été évacuées. Au moins 1 400 pompiers grecs et des renforts internationaux poursuivent leur lutte contre des feux gigantesques. Les flammes sont attisées par les vents et facilitées par les températures caniculaires. 

Les flammes continuent inexorablement de ravager l’île d’Eubée, à l’est de la Grèce. Pour certains habitants, il y avait urgence, vendredi 6 août : il leur fallait évacuer au plus vite à bord d’un ferry, même si cela impliquait de laisser toute sa vie derrière soi. Une épreuve supplémentaire pour les plus anciens.

Une nuit décisive

Mais au nord d’Athènes, certaines évacuations sont plus difficiles. La police est obligée de contraindre une femme qui refuse de quitter sa maison. Samedi, pour le onzième jour consécutif, les incendies continuent de gagner du terrain et 56 000 hectares ont été détruits. Une habitante a vu des flammes de 12 mètres assiéger sa maison, en partie en cendres. "Tous les habitants étaient paniqués, ils couraient partout pour sauver leur maison, leurs seuls biens, on a perdu les chambres de nos enfants, toutes nos affaires, ces souvenirs me hantent", déplore-t-elle. 


La nuit sera décisive. "Les rafales de vent ont repris, à 30/40 km/h, un vent irrégulier, un peu capricieux, qui désorganise l'action des sapeurs-pompiers", explique Alban Mikoczy, journaliste France Télévisions, en duplex d’Athènes pour le 19/20 de France 3. Samedi soir, une sorte de chape de fumée flotte au-dessus d'Athènes à cause des incendies. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Grèce

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.