Alexis Tsipras s'est exprimé au Parlement européen

Christine Boos revient pour France 3 sur l'intervention du Premier ministre grec, ce mercredi 8 juillet, à Strasbourg.

France 3

Le Premier ministre grec était très attendu ce mercredi 8 juillet pour son allocution au Parlement européen à Strasbourg (Bas-Rhin). Sur place, Christine Boos, journaliste de France 3, revient sur ses mots aux Parlementaires.
"Alexis Tsipras n'a annoncé aucune mesure concrète que l'Europe lui réclame en échange de la poursuite d'un plan d'aide. Il a redit qu'il voulait un accord avec ses partenaires européens à condition que 'la lumière soit au bout du tunnel'. Il a également reconnu que la Grèce avait besoin de réformes mais a réclamé une meilleure répartition du fardeau pour ses concitoyens", rapporte-t-elle.

"L'encombrant soutien de Marine Le Pen"

Dans l'hémicycle, il y avait du monde et parfois de l'ambiance lorsque le chef du gouvernement grec s'est exprimé. Il a été ovationné par l'extrême gauche, les Verts, la gauche, mais aussi par les eurosceptiques et par l'extrême droite. "On a vu un Alexis Tsipras plutôt embêté par l'encombrant soutien de Marine Le Pen qui l'a encouragé à 'sortir des mâchoires de fer de l'euro'", conclut Christine Boos.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, arrive dans l\'hémicycle du Parlement européen, le 8 juillet 2015 à Strasbourg. 
Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, arrive dans l'hémicycle du Parlement européen, le 8 juillet 2015 à Strasbourg.  (VINCENT KESSLER / REUTERS)