Cet article date de plus de sept ans.

Gaza : le Hamas annonce la mort de trois commandants de sa branche armée

D'après un communiqué des Brigades Ezzedine al-Qassam, branche armée du Hamas, les trois hommes ont été tués dans des raids israéliens ce jeudi matin à Rafah.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Trois commandants du Hamas tués ce jeudi matin dans un raid israélien, d'après l'organisation islamiste © Maxppp)

Les trois chefs militaires du Hamas auraient été tués ce jeudi matin à l'aube dans le bombardement d'une maison de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Les Bridades Ezzedine al-Qassam précise que les trois victimes sont Mohamed Abou Chamala, Raëd al-Atar et Mohammed Barhoum.

D'après les secours palestinien, sept personnes sont mortes à Rafah la nuit dernière. Un raid israélien aurait également fait une victime dans le camp de réfugiés de Nousseirat. Par ailleurs, un homme et un enfant de 13 ans ont été tués dans le nord de la bande de Gaza. L'armée israélienne annonce avoir mené vingt opérations aériennes ce jeudi sur le territoire palestinien.

Tous les vols maintenus à Tel-Aviv

Il y a deux jours, peu après la reprise des affrontements et la fin des négociations de paix, un frappe israélienne avait coûté la vie à la femme et au fils du chef d'al-Qassam, Mohammed Deif. 

►►►Cris de vengeance aux funérailles des proches du chef militaire du Hamas

D'après le Hamas, ce dernier est toujours en vie. En représailles, l'organisation islamiste a menacé mercredi soir les compagnies aériennes étrangères atterrissant à Tel-Aviv. Malgré cette menace, "il n'y a eu aucun changement à l'atterrissage eou au décollage ", indique le porte-parole de l'Autorité aéroportuaire israélienne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.